Aborder la construction de la réputation d’un acteur économique, par Thomas Mollanger

Cette recherche sera présentée lors d’un atelier des journées de Toulouse, mais vous pouvez déjà la commenter ici.

Aborder la construction de la réputation d’un acteur économique par l’analyse de réseaux égocentrés. Apports et limites d’une méthode appliquée à la firme Hennessy de 1765 à 1796.

Les recherches que je mène actuellement dans le cadre de mon doctorat portent sur le rôle et l’importance de la réputation dans les stratégies commerciales de la maison d’eaux-de-vie de Cognac Hennessy depuis sa fondation en 1765 à 1971. Connaissant un regain d’intérêt historiographique, le concept de réputation souffre cependant du manque d’étude portant sur sa temporalité.
Les marchés d’Ancien Régime offrant un très bon exemple d’économie encastrée dans le social, nous avançons l’idée que la réputation d’un acteur économique puisse en partie se mesurer socialement. A ce titre, l’analyse de réseaux apparaît comme un outil heuristique puissant et capable de rendre compte des stratégies réputationnelles.
Nous ne sommes bien évidemment pas les premiers à nous interroger sur la pertinence de l’analyse de réseaux pour tenter d’appréhender et de mesurer ce qui relève du capital social1. La littérature met principalement en exergue l’intérêt d’une réflexion en termes de réseaux complets pour appréhender la réputation par l’usage des indicateurs de centralité (degré, proximité, intermédiarité, Katz prestige…) et de densité2. Toutefois, des obstacles dus à la nature des sources et au fonctionnement du commerce d’Ancien Régime font qu’il n’est pas toujours possible de raisonner en termes de réseaux complets pour appréhender la réputation d’un acteur. Nous pensons cependant que l’analyse de réseaux égocentré peut s’avérer pertinente de par sa capacité à rendre compte de la construction d’un réseau personnel.
Notre méthode de travail s’appuie sur un relevé quinquennal de l’ensemble de la correspondance commerciale de la firme sur près de trente ans, de 1765 à 1796, en portant un intérêt tout particulier aux processus d’« entrée en communication »3. L’analyse de réseaux, en aidant à cartographier cet « espace social » dynamique, permet de mettre en exergue les différentes arènes de réputation, les mécanismes de recommandation et d’amitié, ainsi que l’évolution de la clientèle4. Ce travail est indissociable de la constitution d’un fichier prosopographique sous Excel, constitué grâce aux archives comptables de l’entreprise (Journal, Grand Livre).
Notre pratique de l’analyse de réseaux s’appuyant principalement sur Ucinet, il sera également l’occasion de discuter de la pertinence du choix d’un logiciel généraliste au détriment d’autres logiciels spécialisés dans l’approche longitudinale (Siena, RSiena) ou dans l’analyse de réseaux égocentrés (E-Net, Egonet).

Thomas Mollanger est doctorant de deuxième année en histoire économique à l’université de Bordeaux (GREThA) sous la direction d’Hubert Bonin. Contrat Cifre avec la société Jas Hennessy & Co (Cognac).

1 BURT Ronald S., “The network structure of social capital”, in SUTTON Robert I., GREENWICH Barry M.(eds), Research in Organizational Behaviour, 22, 2000, p. 345-423.

2 BURT Ronald S., Brokerage and Closure. An introduction to social capital, Oxford, Oxford University Press, 2007, 296 p.

3 BEAUREPAIRE pierre-Yves, HERMANT Héloïse (dir.), Entrer en communication de l’âge classique aux Lumières, Paris, Classiques Garnier, 2013.

4 JEANNIN Pierre, « La clientèle étrangère de la maison Schröder et Schyler de la guerre de Sept Ans à la guerre d’indépendance américaine », in Bulletin du Centre d’histoire des espaces atlantiques, 3, 1987.


Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. mars 31, 2014

    […] consuls de France de 1815 à 1852 » 9 h 30 : T. Mollanger (doct., université de Bordeaux) : «  Aborder la construction de la réputation d’un acteur économique par l’analyse de réseaux égo… » 10 h : L. Nabias (doct., université de Paris 3) : « Cartographie du capital social et […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *