L’archéologie dans la République des lettres, par Elise Lehoux

Cette recherche sera présentée lors d’un atelier des journées de Nice, mais vous pouvez déjà la commenter ici.

Le premier XIXe siècle est un moment de transition important durant laquelle l’archéologie quitte progressivement la République des Lettres pour s’institutionnaliser. Notre recherche vise à comprendre comment, dans cette transition, les premiers archéologues français et allemands prennent en compte les images archéologiques comme nouvelle source de savoirs pour la discipline, notamment pour appréhender la mythologie gréco-romaine.

Cette problématique nous amène à nous intéresser aux publications et aux correspondances de ces savants sur la mythologie illustrée. Cette documentation permet en effet d’examiner au plus près la construction par ces érudits d’un savoir mythologique renouvelé. Pour cela, deux types d’analyses sont privilégiés. Le premier consiste en une étude systématique des citations bibliographiques des ouvrages de mythologie illustrée, afin de comprendre les autorités auxquelles chaque archéologue se réfère ou s’oppose. Le second s’intéresse davantage aux correspondances entre savants, dont l’étude rend possible la représentation des réseaux de sociabilité savante au sein de l’archéologie naissante, d’après les approches développées autour des égo-documents1.

L’analyse du réseau de sociabilité du savant Aubin-Louis Millin, à partir de sa correspondance avec l’archéologue Böttiger2, est l’occasion de comprendre la composition de l’entourage de l’archéologue, sa place au sein de celui-ci, les bénéfices (matériels et immatériels) qu’il retire de ces interactions. L’analyse des citations bibliographiques d’une de ses publications complétera cette étude de cas afin de replacer ces analyses, plus largement, dans la dynamique de structuration du champ archéologique au début du XIXe siècle.

Elise Lehoux est doctorante à l’EHESS, allocataire de la région Ile de France

1Beaurepaire Pierre-Yves, Taurisson-Mouret Dominique (dirs.), Les ego-documents à l’heure de l’électronique: nouvelles approches des espaces relationnels [actes du colloque international des 23-25 octobre 2002 à Montpellier], Montpellier, 2003.

2Espagne Geneviève et Savoy Bénédicte (dirs.), Aubin-Louis Millin et l’Allemagne. Les lettres à Karl August Böttiger: le magasin encyclopédique, Hildesheim, 2005.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *