The Connected Past à Oxford, décembre 2018

Comme chaque année, je vous recommande vivement cet événement car j’ai pu assister à des éditions précédentes. L’ambiance est très bonne, les discussions riches (notamment sur les différences de rapport aux sources selon les périodes étudiées), on en retire de nouvelles idées de méthodes et un véritable enrichissement entre disciplines. Vous pouvez lire ici des comptes rendus en français de l’édition 2017. Enfin, cette année, la présence de Nathalie Riche, informaticienne française très sympathique avec une réelle sensibilité pour les sciences humaines, à l’origine de représentations visuelles à la fois originales, mais simples et efficaces, est un atout particulier.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.