Après la journée “The Connected Past Paris 2014”

Cette journée a été très intéressante – ce n’est sans doute pas à moi de le dire comme organisatrice, mais toute question d’organisation mise à part, les présentations par des archéologues et historiens (ou informaticiens, géographe, intéressés par les mêmes questions) étaient très riches, tout à fait compréhensibles par des non spécialistes, et montraient de nombreuses questions communes. On a ainsi parlé plusieurs fois du rapport à la modélisation et à la simulation, de l’importance de bien définir les liens étudiés, ou encore, sur le fond, du traitement de la diffusion des innovations (notamment chez Gerding et Östborn, une présentation que j’ai trouvée passionnante), du don-contre-don de biens variés (Mol et Keehnen, Théry) et des contacts inter-culturels (avec l’importance, pour les étudier, de ne pas réifier pour autant l’appartenance de chaque individu à “une culture” : voir notamment Apellaniz). Les discussions formelles et informelles étaient peut-être encore plus riches, avec notamment les questions de Silvia Marzagalli, qui comme d’autres personnes de Res-Hist a bien contribué à animer la journée. Au-delà de ces notes très rapides et personnelles, vous pouvez déjà retrouver grâce à Twitter quelques phrases notées au vol et quelques photos d’extraits de présentations. Et très bientôt sur le site de l’événement, télécharger les présentations (faute d’enregistrement vidéo, mea culpa).

(si vous étiez là aussi, n’hésitez pas à nous proposer vos retours dans des commentaires ou des billets…)


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search